Echecs, surprises: voici les grands « losers » de ces élections

Echecs, surprises: voici les grands « losers » de ces élections

Le ministre sortant Carlo Di Antonio n’a pas été réélu. Le ministre sortant n’a pourtant pas réalisé un si mauvais score dans les urnes : « J’ai effectivement plus de voix de préférence (5.638 voix) que l’élu Ecolo (2.250 voix) et l’élu PTB (3.383 voix) mais ce qui compte ce sont les voix globales de l’équipe et pas nos voix individuelles. »

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct