Sambreville: 12 mois de prison requis contre une médium

La Sambrevilloise faisait notamment des séances de tarot.
La Sambrevilloise faisait notamment des séances de tarot. - Photo News

Marie (prénom d’emprunt) possède un don de médium. Insulinodépendante, elle ne travaille plus depuis 1984 et perçoit des allocations de Solidaris, sa mutualité. Un problème s’est posé quand la prévenue a commencé à exploiter son don de médium tout en continuant à percevoir ses allocations.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct