J’ai un casier judiciaire, comment voulez-vous que je travaille?

J’ai un casier judiciaire, comment voulez-vous que je travaille?

En 2016, quand Grégory est sorti de prison, il n’avait nulle part où aller. Alors, son vieux pote Jean-Noël lui a proposé de l’héberger chez lui à Momignies. Rapidement, Grégory a repris ses activités habituelles, à savoir vendre de l’héroïne et du cannabis. “C’est pour financer ma consommation personnelle” explique-t-il.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct