À Florenville, la Marseillaise a remplacé la Brabançonne...

Un petit couac qui aura malgré tout fait sourire...
Un petit couac qui aura malgré tout fait sourire... - D.R.

Or donc, lundi, juste avant l'heure de l'apéro, le microcosme florentin célèbre le 11 novembre 1918, Armistice de la Grande Guerre. D'abord la messe. Puis les discours devant le monument, Place Albert, surnom du Roi Chevalier, héros des tranchées mortifères.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct