Un mac frappé d’un coup de hache à la tête, à Verviers

Le massage de l’escort girl était trop court au goût du Verviétois.
Le massage de l’escort girl était trop court au goût du Verviétois. - PhotoNews

Le 25 juin 2018, vers 23 heures, Jean-Luc, un Verviétois de 57 ans, pensionné de la SNCB, fait venir chez lui via un site spécialisé ce qu’il appelle une « escort girl », une prostituée quoi ! Avec elle, ils conviennent d’une séance de « massage » devant durer deux heures, tarifées 300 euros.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct