Le «screening» des festivaliers est toujours permis, mais inutile

Le «screening» des festivaliers est toujours permis, mais inutile

En 2017, la police avait refusé l’accès au festival Tomorrowland à plusieurs visiteurs, après quoi la Commission vie privée avait été saisie à de nombreuses reprises. Début 2018, l’ancien ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait alors émis une circulaire avec des règles pour les contrôles préventifs.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Nouvelle Gazette pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct