Cerfontaine: 30 mois requis pour attentat à la pudeur

La première audience avait eu lieu en décembre dernier.
La première audience avait eu lieu en décembre dernier. - ILLU/JLP

Lors de la première audience en décembre dernier, Gilles D. avait raconté son récit non sans une certaine émotion. Des faits qu’il qualifiait lui-même de « sales » et « honteux ». Ce mardi, il est revenu sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel de Dinant.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Nouvelle Gazette ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct