L’interview que nous avait accordée Alain Delorme pour ses 60 ans (vidéos)

L’interview que nous avait accordée Alain Delorme pour ses 60 ans (vidéos)

Alain Delorme, racontez-nous comment vous êtes revenu sur le devant de la scène après un énorme succès... Puis une très longue éclipse.

Vous savez, je viens de fêter mon 60e anniversaire et mes 40 ans de chanson. Chanter, je ne sais faire que ça et je n’ai jamais arrêté! Après Crazy Horse, comme beaucoup d’autres chanteurs romantiques de l’époque, je suis tombé dans le creux de la vague. Je suis parti quelque temps en région parisienne pour m’occuper de deux grosses discothèques. Mais j’ai bientôt été rattrapé par la nostalgie du Nord et de la Belgique! Je suis Roubaisien et c’est Jean Van Loo, le producteur mouscronnois, qui a lancé ma carrière...

Et c’est la Belgique qui l’a relancée...

En quelque sorte, oui. En 1992, Crazy Horse [Note: le groupe était dissous depuis 1975] s’est retrouvé numéro 1 en Belgique grâce à l’émission “ Dix qu’on aime ”. Je ne le savais même pas! Mais à partir de ce moment-là, le téléphone a recommencé à sonner. J’ai été invité à la télévision par Pascal Sevran, par Patrick Sébastien...

Jusqu’à la rencontre avec Michel Algay, producteur de la tournée à très gros succès “ Âge tendre et tête de bois ”....

Que je ne connaissais pas du tout la première fois où il est venu me voir! Il m’a d’abord proposé deux dates, à Dunkerque et à Lille, dans le Nord, mon “ fief ”. C’était sur la tournée numéro 2, en 2007. Ça a cartonné! Il m’a proposé Sens et Dijon: même topo! Là, il m’a dit: OK, on signe pour les 63 dates de la tournée numéro 3! C’était magnifique, merveilleux. J’ai retrouvé toutes mes idoles sur scène, de Richard Anthony à Frank Alamo. Tous les jours, on chantait devant 10 ou 12.000 personnes. J’ai aussi participé aux croisières de Michel Algay. Depuis, j’ai connu un regain de popularité.

Et la Tournée Romantique?

Parallèlement, mon ami Enzo d’Enzo Productions s’est dit: pourquoi ne pas tenter une version belge d’Âge tendre et tête de bois? Et voilà comment la Tournée Romantique est née. Sur scène, il y a Baldo, Robert Cogoi, Jean-François Michaël, Di Quinto Rocco, Frank Olivier, Marcelle Alexis, Salvatore Gallo et moi. On fait chacun six chansons.

J’ai un aveu à vous faire: adolescente, je n’étais pas “ cliente ” de vos chansons, mais alors là, pas du tout! Et pourtant, il suffit qu’on fredonne “ Romantique avec toi, sensuel avec elle... ” Et hop! Ça me revient. C’est incompréhensible! Qu’y avait-il de magique dans ces chansons sans prétention?

Quand j’ai enregistré ces chansons (ce n’est pas moi qui les composais) je les trouvais moi-même très fleur bleue. Mais aujourd’hui, je les ai reconsidérées. “ Romantique ”, “ Et surtout ne m’oublie pas ”... Elles ont un sens, ces chansons. Et elles ont marqué les gens. D’une génération à l’autre! Des fans de la première heure m’en parlent toujours. Mais aussi des jeunes qui me disent: “ J’ai été conçu sur cette chanson ”!

Il a chanté des cantiques à l’église

On connaît surtout Alain Delorme comme le chanteur leader du groupe Crazy Horse.. Il a ensuite réussi une carrière solo avec notamment « Romantique avec toi ». Mais au début des années 2000, il a ajouté une nouvelle corde à son arc avec un album intitulé « Cantiques », composé uniquement de chants d'église les plus connus « Qu'il est formidable d'aimer », « Ave Maria », « Psaume de la création ». Il s’est produit dans de nombreuses églises du Nord de la France et en Wallonie picarde, à Mouscron notamment, où il a habité quelques années.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU TOURNAISIS